Production de combustible, avec l`énergie sombre, contenue dedans un vaisseau spatial

Depuis qu`un vaisseau spatial aurait besoin de faire de long voyages, et d`exploration très lointains, ils devraient avoir à l’intérieur de son vaisseau spatial une exceptionnelle quantité de combustible, pour l`utiliser comme le COMBUSTIBLE PRINCIPAL.

Il serait non imaginable, s’il devrait avoir utiliser des combustible conventionnel connu jusqu’au présent: comme le pétrole, le gaz, l`hydrogène – oxygène liquéfié, l’énergie thermo nucléaire, l’énergie de la radiation solaire, etc!…

D‘abord je me dois présenter ma conviction, bien que l’OVNI réels existent parmi nous! Pour cette conviction est suffisant de mentionner les fait qu`il me semble assez, pour accepter l’existence de visiteurs extraterrestres en des régions de la notre Terre.

Ces faits sont: l‘ histoire du phénomène mystérieux en Canneto di Caronia, [1] Italie le 13 janvier 2004; l’évidence Scientifique sur UFOs en Norvège [2] publiée le 5 avril 2013; et Ships of Light Part 2 – the Sequel – Full Length Feature Maech [3] en 2013.

À Mon avis, ce combustible asservi spécifique, devrait être l`Énergie Sombre qu`il est partout dans l’espace, et aussi à l’intérieur de chaque vaisseau spatial, incluant les vaisseau spatial d’OVNI.

Cette source d’énergie satisferait les deux besoins principaux, comme la densité et la quantité du combustible. Mais le problème principal consent par le fait que la sonde d‘extraction de ce type d‘énergie doit être non seulement disponible, mais aussi pour l`exécution d`une puissance indispensable.

Est cela possible que le vaisseau spatial produise le combustible et à l’intérieur du vaisseau spatial par l’énergie sombre?

Surtout, puisque actuellement des centaines d’observations d’OVNI, ont peu les voir toujours suivait avec une ou plusieur d`illuminations, pendant leurs mouvements communément au ciel, ca me convince que: peut – être l`illumination électromagnétique ce serrait la clef de la production du combustible et de la manière à manœuvrer.

A mon avis je croi  que l’énergie électromagnétique illuminative serve comme un moyen d’extraction de l’énergie sombre, et aussi la stimulation principale de production de l’énergie électromagnétique, pour produire de différent puissance .

 

Le Déplacement Forcé des Nanotubes de Carbone

a l’intérieur de l’Espace d’Univers

 

Chaque matière de l`environnement est plongée dans l’océan de l’Énergie Sombre. Ainsi, aussi une enceinte de systèmes de Nanotube de Carbone elle est aussi plongé dans cet océan. Depuis que les Nanotubes ce déplacent avec la Terre, en même temps etant déplacée dans l`océan de l`énergie Sombre, le volume à l`enterieur des nanotubes etant rempli avec une densitée réduite de partcules devrait être renplacer avec tout les sorte de particule virtuelles de l’Énergie Sombre. Ce remplacement serait emplifier obliger à cause de la vitesse de la Terre autour du Soleil, du Soleil autour de la Voie Lactée, Cette totale vitesse serait: kV = 3.4745 x 105 m/s.

Ainsi, pendant chaque deplacement elemantaire, le volume du nanotube devrait être remplacer très vite et puis très vite reduire la densit des particules virtuelles. Par conséquence, on aurait une répétition Entrée – Sortie, seulement des particules virtuelle qui n`ont pas de place pour rester dedans les nanotubes. Ainsi nous aurons aussi périodiquement en disposition une part de l’Énergie Sombre qui peu ce répéter, mais qui nous échappe dans l`océan de l‘Énergie Sombre. C`est exactement cette énergie que nous avons besoin d`exploiter comme combustible dedans les vaisseaux spatial.

Mais combien est la valeur de cette énergie qui nous échappe ?

En acceptant que la force de pression aux Nanotubes serait aussi exprimé par la même formule de la Force Casimir [4]:

 

F = π2 x ħ x c x A / 240 x L4     [N]

 

Ou, la Constante de Planck est exprimée par ħ=6.6261 × 10-34 m2 kg / s, et la vitesse de la lumière par c = 2.9979 x 108 m/s.

 

 

Cette formule montre que, si on diminue la distance L entre les plaques, on augmente la force Casimir, mais aussi on augmente la densité de l’énergie qui peut être calculée pour la part de l’intégrale z-4dz, avec les limites d`integration:

 

z = ∞ à L.

 

Ainsi, après l`integration on aurait la densité de l`énergie possible à le calculer par la formule:

 

E0C = π2 x ħ x c x A / [720 L3]

 

Au cas des nanotubes, la distance entre les plaques L = D, ou D est le diamètre des nanotubes, et la surface A = D x l, ou l est la longueur du nanotube. A ces conditions on aurait une expression de l`énergie:

 

E0T = 2.723 x 10-27 x l / D2   [J/Nanotube. Cycle]

 

Puisque le nombre des cycles qui fait le nanotube pendant une seconde est:

 

N0C = 3.4745 x 105 / D    [Cycle/s]

 

La puissance d`un nanotube serait:

 

 

P0T = 9.4611 x 10-22 x l / D3    [W/Nanotube]

 

Exemple:
si on admet pour les
nanotubes le diamètre D = 10-8 m, la longueur l = 1.32 m et le nombre des nanotubes sur un mètre carré mc = 2,000 nanotube, on aurait la puissance:

 

P0m = 2.4977 x 106 W / mc2

 

Si dedans un vaisseau spatial sont instalé 100 mc2 de nanotube, la puissance serait:

 

PVS ~ 2.5 x 108

 

Pour augmenter ou réguler la puissance d`un vaisseau spatial est appliqué aussi le système des vibrations des nanotubes, avec un taux de changement de la puissance CV. Si on aurait une amplitude de vibration al = 10-5 m (10 μm), et une frequence de vibration fV = 50 Hz, le parcour des nanotubes dans l`espace pendant une seconde serait LN = 10-3 m/s, alors on aurait CV = 105 qui augmente le nombre des Entrée – Sortie, et la puissance du vaisseau spatial serait:

Alors la puissance serait:

 

PVS = CV x 2.5 x 108 W

 

Cette puissance on peut la formuler aussi:

 

PVS = 2,500   GW

 

Possibilité de convertissement de l`énergie sombre

en forme d`énergie électromagnétique

 

Naturellement la question survient comment il est possible que les particules extraites, qui non pas la contenance du « Spin » puissent être convertis en signes électromagnétiques? Alors on doit admettre que les particules virtuelles d’énergie sombre, incapable de rester dans un espace étroit, mais prenant contact avec les photons électromagnétiques d`une lumière gagneront le spin et crée leurs signes électromagnétiques.

Pour admettre cette possibilité, il est indispensable la prémisse connu que « l`Énergie Sombre » il a la capacité d`accélérer la matière. Si l`énergie sombre a la capacité d`accélérer la matière, alors elle doit perdre une part de la densité de l`énergie sombre, cet a dire aussi d`une part des particules virtuel. Ca est en confirmation avec les principes fondamentale de la physique.

Alors, sa veut dire aussi que les particules virtuelle de l`énergie sombre peuvent ce transformer en matière et naturellement en signes électromagnétiques.

À nous l’intérêt est de transformer l`énergie sombre des nanotubes du vaisseau spatial en puissance motrice pour les besoin de Production de combustible.  

Pour comprendre mieux Comment  les particules virtuelles manquant du tour (spin), pour exécuter l’extraction d’énergie à vide, ce serait important de les équiper avec le spin. Le spin étant de même grandeur pour tous les types de radiation  électromagnétique, sans tenir compte de leur quantité  contenu d`énergie, ce serrait assez pour être utilisé avec une source d’électromagnétiques contenant très peu d’énergie, et d’exploiter leur spin pour les transformer en particules de radiation  électromagnétique contenant  plus d`énergie, qui serat exactement le combustible que les vaisseaux aurait  besoin.

Si ce processus est réalisable, le système donc peut jouer le rôle aussi d’une sonde pour l’extraction d’énergie sombre du vide.

Mais si on admet que l`efficacité du système serait η = 10 %, alors la puissance de notre vaisseau spatial, cette puissance nominale serait:

 

PN ~ 250  GW

 

Vaisseau Spatial sans Personnel

 

Admettons que notre vaisseau spatial, il y a une masse de 10,000 kg. Avec ce vaisseau on doit faire des manœuvres dans l`environnement de Notre Planète Terre.

Selon l`analyse faite ci-dessus, l`irradiations idéale produite par l`ensemble des nanotube, en transforment les particules virtuelle en radiation électromagnétique, l`extraction de la puissance de ce vaisseau spatial serait:


PVS = 250
 GW

 

Maintenant les manoeuvre à faire seront:

 

1)    Rester le vaisseau spatial immobile a une hauteur de 20 m d`altitude. Alors la puissance indispensable devrait être:

 

P = 20 x 10,000 = 0.2  MW < < 250  GW

 

2)    Faire voler le vaisseau spatial à une altitude de 1000 m et avec une vitesse de 1000 m/s:

 

P1 = 1000 x 10,000 = 10 MW

P2 = 0.5 x 10,000 x 10002 =  5.1  GW

 

P =  5.01 GW < 250  GW

 

3)    Faire voler le vaisseau spatial avec une vitesse de 8000 m/s:

 

P = 0.5 x 10,000 x 10,0002 =  320 GW > 6.25 GW

 

Pour cette manœuvre il est indispensable l`augmentation du taux de vibration.  

 

Vaisseau Spatial avec Personnel

 

Dans ce cas le problème serait très compliqué, parce que l`accélération imposée au vaisseau spatial, n`est pas imposée à la cabine du personnel de commande. En condition naturelle, par exemple les être humain qui vivent a la surface de la Terre ne constate rien de l`accélération qu` impose l`énergie sombre à la Terre et les être humain parce que l`accélération est imposée au même temps pour tous les deux. Ca veut dire qu`aussi dedans le vaisseau spatial, si la grandeur de l’accélération s`impose a la cabine de commande en une manière synchrone avec le même taux,  cette force accélérative doit agir au sens contraire à la cabine du personnel de commande du vaisseau spatial.

Si par exemple on doit faire voler le vaisseau spatial avec une vitesse de 8000 m/s et le vaisseau doit jouer avec une puissance de 500 GW, en même temps la cabine on doit faire agir avec une vitesse – 8000 m/s , il est nécessaire agir avec  une puissance réduite qui dépends de la masse complet de la cabine avec le personnel de commande. Si par exemple la masse de la cabine est 5 % de la masse du vaisseau, alors cette puissance serait 2.5 GW.

Finalement on a supposée une efficacitée du système de η = 10 %. Mais nous ne savon rien de cette efficacitée, pour lequel serait nécessaire des expériences technologiques. 

 

[1] l‘ histoire du phénomène mystérieux en Canneto di Caronia, [1] Italie le 13 janvier 2004

 

[2] l’évidence Scientifique sur UFOs en Norvège. Publiée le 5 avril 2013

 

[3] Ships of Light Part 2 – the Sequel – Full Length Feature Maech. Publiée 2013

 

[4] PARALLEL PLATE STRUCTURES FOR OPTICAL MODULATION AND CASIMIR FORCE MEASUREMENT.

    Mubassira Nawaz1, Remco J. Wiegerink1, Theo S. J. Lammerink1, Miko Elwenspoek 1,2. 1MESA+ Institute for Nanotechnology, University of Twente, P.O. Box 217, 7500 AE Enschede, The Netherlands, Fax.      +31-53-489 3343   m.b.syednawazuddin@ewi.utwente.nl 2 FRIAS, Albert-Ludwigs University, Albertstr. 19, 79104 Freiburg, Germany.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>